Trouvez votre maison en bord de mer en Normandie

Le littoral normand recèle certainement la maison en bord de mer dont vous rêvez…

La Normandie bénéficie de la proximité de Paris, ce qui en fait la destination privilégiée pour les acquéreurs de résidences secondaires

Côte d’Albâtre, Côte Fleurie, Côte de Nacre, Cotentin, du Tréport au Mont Saint Michel, avec plus de 600 km de côtes, la Normandie dispose d’un littoral varié doté de paysages extraordinaires : falaises calcaires, plages magnifiques, petits ports de pêche, stations balnéaires prestigieuses au charme intemporel. En Normandie, les résidences secondaires représentent 16% du parc immobilier de la région. Ce pourcentage augmente sur le littoral, avec une pointe pour les deux stations balnéaires phares de la Côte Fleurie : Deauville et Cabourg. La Côte d’Albâtre reste appréciée des parisiens, notamment depuis la création de l’autoroute A16. Dieppe a été la première station balnéaire de la côte normande et demeure un port animé toute l’année. Les stations environnantes, comme le Tréport, St Martin Plage, Varengeville, Saint Valéry en Caux et Veules les Roses sont également prisées et les maisons de pêcheur y sont plébiscitées, les appartements en front de mer se négocient entre 2 200 et 2 400 m² et les belles villas sont des produits rares et chers. La Côte Fleurie offre les plus belles stations balnéaires de la côte normande. Honfleur, célèbre pour son bassin et ses hautes maisons typiques, connaît une envolée des prix. Célèbre pour ses villas, sa plage fleurie de parasols multicolores, ses planches, ses courses de chevaux, son casino…Deauville attire chaque week-end et chaque semaine de vacances une clientèle parisienne fidèle qui ne semble pas affolée par les prix, habituée aux prix de la capitale. Ce n’est pas par hasard que la ville est surnommée le XXIeme arrondissement. Deauville qui totalise moins de 4 000 habitants à l’année, compte 1 380 résidences secondaires au km². La clientèle est familiale et paisible. Un appartement face à la mer se négocie à 4 150 € le m², pour une maison les pieds dans l’eau, le prix atteint des sommets. Le Cotentin, de Jullouville à Barneville-Carteret, a également connu une envolée des prix, tirés à la hausse par Granville qui connaît l’arrivée massive d’acquéreurs venus d’Ile de France. La vue sur mer double les prix. Vous l’avez compris, la maison en bord de mer en Normandie est un produit rare et cher, mais en s’éloignant un peu des prestigieuses stations balnéaires, vous pourrez encore trouver des maisons en bord de mer pleines de charme à des prix encore accessibles à tous les budgets.