L'immobilier en Périgord

Oui, le Périgord est une des plus belles régions de France. Oui, c’est l’endroit qui compte le plus de demeures historiques après Paris. Oui, le manque relatif d’autoroutes, d’aéroports, de gares garantit le caractère préservé de la région. Non, les jolies maisons ne sont pas si chères même si les prix ont connu une certaine surchauffe ces derniers temps. Oui, il y a encore de belles choses à vendre, c’est-à-dire à acheter. Voilà l’essentiel de ce que nous avons appris en réunissant une bonne dizaine de professionnels à Trémolat par une belle journée d’automne.

Les intervenants : -Emmanuel de Bazin (Agence Immobilière du Périgord à Bergerac), Alain Castagnié (Castagnié Immobilier à La Coquille), Marie Pédréno (Péri-Pierres Immobilier à Vergt), Elène Barreau (Anthouard Immobilier à Saint Georges de Montclar) et Corinne Gomez (Côté Ouest à Sarlat)

Tout d’abord, où peut-on vous trouver ?

Marie Pédréno : Je dirige Péri-Pierres Immobilier, une agence située dans le petit village de Vergt.

Alain Castagnié : Castagnié Immobilier se trouve à La-Coquille, dans le nord de la Dordogne.

Hervé Besnainou : Je m’occupe de l’agence Immobilière de l’Isle, à Périgueux.

Hélène Barreau : L’agence Anthouard Immobilier se trouve à Saint- Georges-de-Montclar.

Jean-François Laquieze : L’Agence Immobilière du Périgord est située à Saint- Cyprien.

Patricia Dupont : Je travaille à l’agence Orpi Immobilier Périgord, au Buissonde- Cadouin.

Cyprien Francis Delmonteil : Je m’occupe de deux agences Guy Hoquet, à Bergerac et à Lalinde.

Emmanuel de Bazin : L’Agence Immobilière du Périgord est installée à Bergerac depuis 25 ans.

Eric Lermytte : Century 21 La Médiévale se trouve en plein Périgord noir, à Sarlat.

Corinne Gomez : L’agence Côté Ouest est également située à Sarlat.

Stéphanie Bracke : Je représente Villadès Immobilier, à Saint-Alvère et l’Agence des Bastides, à Lalinde.

On connaît le Périgord noir, mais moins les autres…

A.C. : Au nord de la Dordogne, c’est le Périgord vert. Moins touristique, il séduit les amateurs de campagne vallonnée et de calme. C’est un pays agricole tourné vers l’élevage qui tire cette appellation “vert” de la couleur de ses paysages.

F.D. : Le Périgord pourpre, c’est Bergerac, c’est le pays des vignes. Mais il n’y a pas vraiment de frontière précise entre le noir et le pourpre.

H.B. : Le Périgord blanc, autour de Périgueux, doit sa couleur aux plateaux de calcaire.

Est-ce toujours une région enclavée ?

M.P. : Non, elle ne l’est plus aujourd’hui, même si elle reste moins accessible - on pourrait dire plus protégée - que d’autres régions. C’est d‘ailleurs ce qui séduit les gens. Nos clients sont plutôt des personnes qui apprécient la nature, le calme, la simplicité. Nous n’avons pas la même clientèle que le Luberon. C’est un état d’esprit très différent, plus discret.

A.C. : Le fait que la Dordogne ait été longtemps enclavée est un atout aujourd’hui. En effet, cela a permis à la région de préserver son identité culturelle, son patrimoine architectural, tout ce qui fait la richesse actuelle du Périgord.

Le Périgord a beau être une mine de monuments historiques publics et privés, les prix y sont pourtant plus raisonnables qu’ailleurs ?

S.B. : Oui. Et c’est d’autant plus vrai que, même si les prix ont augmenté ces dernières années, ils sont en voie de stabilisation. Les vendeurs sont plus raisonnables qu’il y a quelques mois.

H.B. : Le marché est plus sain. En fait ce sont les prix des biens surestimés qui baissent. Les tarifs des autres se maintiennent.

E.B. : En tant que professionnel, on ne peut pas se tromper de 50 % lors d’une estimation. Mais il faut laisser aux vendeurs le temps de prendre la mesure de la réalité du marché. Les gens ont beaucoup rêvé, pensant que la clientèle anglaise, par exemple, allait acheter audessus du marché. Mais les Anglais sont comme les autres ! Ils sont informés, ils comparent. D’une manière générale, je dirais que les acquéreurs se sont professionnalisés.

Que recherche votre clientèle ?

C.G. : La majorité des acheteurs veulent de la vieille pierre. Les fermettes ont beaucoup de succès. Et nous avons un patrimoine architectural très riche et pas mal de produits à vendre.

J-F.L. : Les maisons de village ont également le vent en poupe. Il y a encore quelques années, elles n’intéressaient guère de monde ! Aujourd’- hui, les retraités et les jeunes couples avec enfants veulent être à proximité des commerces et d’un centre de vie.

Quels sont les prix pratiqués ?

S.B. : Il est difficile de donner des prix pour une propriété, c’est très variable. Pour une maison de village, il faut compter entre 150 000 et 250 000 euros.

M.P. : Dans notre secteur, à mi-chemin entre Périgueux et Bergerac, le marché des petits prix n’existe pratiquement plus. Avec un budget de 120 000 à 150 000 euros, inutile d’espérer acheter une maison en pierre.

E.L. : La vallée de la Dordogne est la zone où les prix pratiqués sont les plus élevés. Mais c’est aussi l’endroit où le patrimoine architectural est le plus riche. Comme on l’a déjà dit, c’est vraiment l’atout de notre région, un bâti de très grande qualité, admirablement préservé, et la plupart du temps très bien restauré.

On trouve encore des maisons à restaurer ?

E.L. : Dans le Périgord noir, de moins en moins. A.C. : Le Périgord vert traverse aujourd’hui la même période que le Périgord noir, il y a quelques années. Nous avons donc encore beaucoup de fermettes à restaurer. Et il y a de très bons artisans dans la région.

Est-ce que c’est le moment d’investir dans le Périgord ?

F.D. : Bien sûr, le marché est plus sain et l’acheteur qui prend le temps de chercher a de grandes chances de trouver la maison de ses rêves.

J-F.L. : Nous bénéficions d’un climat très agréable, nous avons de belles pierres, la gastronomie et l’accueil sont extraordinaires et les prix sont moins élevés que dans d’autres régions. Autant dire qu’on s’installe ici avec plaisir et qu’on ne le regrette pas !

Residences Secondaires N° 38 - décembre 2005 - janvier 2006

Propos recueillis par Nicolas de Rouyn

Nos annonces

Afficher Player Player

Maison

24 - Dordogne

Sarlat. Belle maison de style contemporain en pierre sise au milieu d 1,5 ...

ref : 580348

AGENCE ALEXANDRA BONORON

Tél : 05 53 59 34 86

Maison

24 - Dordogne

Est de Sarlat. Maison construite en pierre de taille d'environ 180 m2 habitables ...

ref : 580347

AGENCE ALEXANDRA BONORON

Tél : 05 53 59 34 86

Maison

24 - Dordogne

Ouest Sarlat. Maison XVIIIe s. : 4 chbres, cuis., salon, bur., env. 150 ...

ref : 580346

AGENCE ALEXANDRA BONORON

Tél : 05 53 59 34 86

Maison

24 - Dordogne

Nord Sarlat. Maison contemporaine : séj., cuis., 4 chbres. Sur 4 000 m2 ...

ref : 580345

AGENCE ALEXANDRA BONORON

Tél : 05 53 59 34 86

Maison

24 - Dordogne

Sud Sarlat, plein coeur Périgord Noir, petite maison du XVIIe siècle, terrain environ ...

ref : 580651

AGENCE ALEXANDRA BONORON

Tél : 05 53 59 34 86