L'Yonne, sur un air de campagne

huit professionnels décryptent une tendance

À UNE HEURE À PEINE AU SUD DE PARIS, BIENVENUE AU PAYS DES FERMETTES ET DES VIGNES. HUIT SPÉCIALISTES ANALYSENT L’ÉVOLUTION DE CE MARCHÉ TYPIQUE DE LA RÉSIDENCE SECONDAIRE.

Les intervenants : Olivier Aubin L'Immobilière de Puisaye, Françoise Troha Agence FGI, Michel Halajko Auxerre Immobilier, Agnès Lauprêtre La clef immobilière, Nathalie Le Gall La Margaute, Gilbert L’Huissier SARL Degrais et L’Huissier, Christine Pluviaud Agence Immobilière de la Cathédrale (AIC), Isabelle Gillot Agence du Pays

Avec ses paysages variés, sa gastronomie réputée et son tourisme vert, l’Yonne attire une clientèle citadine en quête d’authenticité. Située entre le Loiret, l’Aube et la Nièvre, bordée au nord par la Seine-et-Marne, sa proximité avec Paris constitue l’atout majeur de ce département qui se trouve à seulement une centaine de kilomètres de la capitale. Pour preuve, la région compte 32 % de résidences secondaires, ce qui la place bien au-dessus de la moyenne nationale. De la fermette à la propriété bourgeoise, l’Yonne offre des biens pour tous les goûts. Lors d’une table ronde organisée à Auxerre, huit professionnels du secteur ont analysé pour nous les caractéristiques de ce marché porteur.

Une clientèle très parisienne

Véritable écrin de verdure, l’Yonne dispose d’un réseau de transport de qualité : des voies ferroviaires, autoroutières, aériennes et navigables. C’est une terre d’accueil idéale pour des Parisiens en manque de campagne. Sa proximité avec Paris est justement l’une des raisons de son succès et les agents immobiliers travaillent principalement avec cette clientèle. “À près de 90 %”, pour Gilbert L’Huissier (SARL Degrais et L’Huissier) et entre 50 et 80 % pour l’ensemble de nos intervenants. Traversé par les autoroutes A6, A5 et A19, le département possède des infrastructures remarquables. “À Puisaye, nous sommes essentiellement sur le secteur de la résidence secondaire. Il faut dire que l’accès pour le week-end est très aisé. Il y a l’A6 d’un côté, l’A77 de l’autre et, en une heure et demie à peine, le Parisien est de retour chez lui. Ici, c’est la campagne typique à l’état pur, avec ses vallons et ses fermettes. Nous sommes à la fois en Bourgogne et près de la Seine-et-Marne”, souligne Agnès Lauprêtre (La clef immobilière). “Sur Sens, nous avons tout de même la particularité d’offrir un accès à 55 minutes de Paris ; c’est pourquoi de nombreux Franciliens choisissent le secteur pour y installer leur résidence principale”, précise Christine Pluviaud (Agence Immobilière de la Cathédrale).

Un dépaysement total

La proximité avec Paris n’explique cependant pas tout. Une nature préservée, un patrimoine viticole de qualité et la vague du tourisme vert qui déferle : voilà d’autres avantages qui font le succès de l’Yonne. “C’est un dépaysement total pour les Parisiens, qui découvrent les richesses de notre région. Ils prennent conscience qu’à une heure et demie de Paris, ils peuvent bénéficier d’atouts majeurs. La campagne, les canaux, les forêts, l’artisanat… et un patrimoine historique de premier plan”, indique Michel Halajko (Auxerre Immobilier). En effet, parmi les plus beaux sites de l’Yonne, on trouve Vézelay et sa basilique inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Auxerre et les quais de l’Yonne, la cité médiévale de Noyers-sur-Serein, Joigny ville d’art et d’histoire, le canal de Bourgogne, sans oublier le vignoble de Chablis. “Outre l’environnement naturel, l’architecture est également un atout de la région, estime Isabelle Gillot (Agence du Pays). La construction des maisons fait appel à des matériaux traditionnels : du silex, de la brique, de la tuile de Bourgogne. C’est ce cachet particulier qui est très recherché”. Pour sa part, Olivier Aubin (l’Immobilière de Puisaye) observe avec satisfaction que “la clientèle recherche avant tout l’authentique, et pas forcément des biens rénovés”.

La fermette en tête

Si, au nord du département, on trouve essentiellement des maisons en torchis et silex, dans le sud de l’Yonne, à environ deux heures de Paris, c’est plutôt le charme des pierres apparentes, des poutres et des tommettes qui rencontre des adeptes. La fermette est encore aujourd’hui le produit le plus recherché. Pour Michel Halajko, “l’image un peu idyllique de la petite maison dans la prairie, avec ses volets bleus et sa petite barrière, est toujours présente. D’ailleurs, lorsque nous avons ce type de produit, nous le vendons rapidement. Pour une autre clientèle, qui veut se faire plaisir en poussant le portail de sa résidence secondaire, c’est plutôt la maison bourgeoise qui est convoitée”.

Marché, prix et résidences

Françoise Troha (Agence FGI) souligne que “comme la petite fermette, les beaux produits sont actuellement très recherchés”. Parmi les biens représentatifs sur le marché, Nathalie Le Gall (Agence La Margaute) fait état “d’une belle maison bourgeoise à 250 000 euros dans un bourg. Dans la même gamme de prix, nous proposons une fermette disposant de deux chambres et d’une grange un peu à l’écart.” Christine Pluviaud évoque, près de Sens, “une maison villageoise restaurée sur 445 m2 de terrain clos, à 243 000 euros”. Quant à Olivier Aubin, il cite l’exemple d’un bien vendu en seulement quelques jours, pour 345 000 euros : “Un client a eu le coup de coeur pour une jolie fermette isolée, entourée de forêt sur un hectare, dans le secteur de Toucy.” Compte tenu des importantes augmentations de prix survenues au cours des années précédentes et de l’actuelle tendance à la stabilisation, il est vraisemblable que les prix évolueront très peu, voire diminueront légèrement, dans le futur proche sauf, ponctuellement, pour quelques types de biens précis. Sur le terrain, Gilbert L’Huissier

constate “une diminution des demandes, avec des acquéreurs de plus en plus exigeants”, alors que Agnès Lauprêtre regrette “des prix encore élevés”. Même si la vigilance est de mise, chacun reconnaît évoluer dans un marché plutôt sain. “L’Yonne offre encore des prix très compétitifs par rapport à ceux de la capitale, martèle Françoise Troha. Par exemple, pour 300 000 euros, vous pouvez avoir ici de superbes propriétés, tandis qu’à Paris, vous disposerez d’un appartement de combien de m2 pour cette même somme ?”, interroge t-elle. De son côté, Nathalie Le Gall considère que “le marché tourne bien. C’est à nous d’informer régulièrement les vendeurs, mais également de leur faire prendre conscience de la réalité du marché”. Isabelle Gillot poursuit dans le même sens : “Nous avons le savoir-faire et le professionnalisme suffisants pour justifier les prix que nous proposons.” Enfin, quand Françoise Troha affiche un bel optimisme “car l’immobilier reste le meilleur placement”, Michel Halajko conclut dans le même sens en ajoutant sa pierre à l’édifice : “je reste confiant par rapport à notre marché… les gens auront toujours besoin de campagne !”

Résidences Secondaires N° 53 - juin - juillet 2008

Propos recueillis par Olivier Marin.

Nos annonces

Afficher Player Player

Maison

89 - Charny

CHARNY OREE DE PUISAYE, charmante maison de village lumineuse avec au rez-de-chaussée: entrée, ...

ref : 13125089

AGENCE DU PAYS

Tél : 0386636400

Maison

89 - Charny

Secteur CHARNY, propriété de caractère lumineuse offrant de beaux volumes avec au rez-de-chaussée: ...

ref : 13125065

AGENCE DU PAYS

Tél : 0386636400

Maison

89 - Champignelles

Proche CHAMPIGNELLES, jolie maison contemporaine de plain pied comprenant cuisine aménagée ouverte sur ...

ref : 11766015

AGENCE DU PAYS

Tél : 0386636400

Maison

89 - Charny

Proche CHARNY OREE DE PUISAYE, jolie fermette composée d'une habitation principale comprenant de ...

ref : 11966295

AGENCE DU PAYS

Tél : 0386636400

Maison

89 - Charny

Secteur CHARNY, belle maison ancienne restaurée et grande dépendance. La maison offre au ...

ref : 10978226

AGENCE DU PAYS

Tél : 0386636400