Le Calvados

Bleu océan et vert campagne

Département touristique par excellence, le Calvados a de solides atouts pour qui souhaite s'installer ou réaliser un achat plaisir. 9 professionnels nous dévoilent le marché.

Les intervenants : Irène Lalmand Agence Valmer, Eric Telfour Agence Mer et Campagne, Marc Baurrières MB Conseils, Nicolas Landemaine Pays d’Auge Immobilier, Guyleine Brust Socogefim, Emmanuel Bernouis La Maison de l’Immobilier, Laurence Daufresne Pierre et Colombage, 8/ Frédéric Ghez Abaximmo, Pascale Landeau Landimmo Normandy France.

Entre ses magnifiques stations balnéaires (Deauville, Cabourg…) qui fleurissent sur le littoral, ses villes chargées d’histoire et ses paysages variés du Bessin ou du Pays d’Auge, le Calvados offre de superbes opportunités à seulement deux heures de Paris. Mais si la résidence les pieds dans l’eau fait toujours rêver, la campagne a de plus en plus d’adeptes. Une nature généreuse, un calme convoité et des prix plus abordables que sur le littoral, expliquent le phénomène. À l’occasion de notre table ronde à Crépon, sur la route d’Arromanches, neuf professionnels de l’immobilier ont dressé pour nous l’état des lieux du marché et ses perspectives d’évolution.

L’état du marché

Baisse du pouvoir d’achat, frilosité des banques… la morosité de la conjoncture économique appuyée par les médias ont fait état depuis quelques mois d’une crise immobilière. Et chacun de nos intervenants s’accorde à reconnaître le ralentissement de l’activité. “Il est vrai que les acquéreurs sont plutôt en position d’attente”, constate Pascale Landeau (Landimmo Normandy France). “C’est à nous de les rassurer et de les conforter dans leurs réalisations tout en faisant prendre conscience aux vendeurs qu’il faut s’adapter au marché en baissant les prix lorsque cela est justifié. Fort heureusement, maintenant ils commencent à le comprendre”, ajoute-elle. Le département du Calvados comme les autres régions de l’Hexagone avait connu une augmentation des prix quasi ininterrompue depuis une dizaine d’années. “De l’ordre de 7 à 8% par an”, souligne Marc Baurrières (MB Conseils), et à ce rythme là, un réajustement était inévitable. Pour beaucoup, cette crise a le bénéfice d’être salutaire, “les clients demandent aujourd’hui avant tout des résidences de qualité, et souhaitent un véritable service, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années”, explique Nicolas Landemaine (Pays d’Auge Immobilier). Quant à Eric Telfour (Agence Mer et Campagne) basé à Lisieux, il est catégorique : “si nous accueillons moins de clients en raison de l’attentisme, ceux que nous avons recherchent véritablement un bien et désirent passer à l’acte.”

La diversité des biens restaurés

Côtes fleurie, de nacre, Pays d’Auge, de Falaise, Bessin, plaine de Caen, bocage ou Suisse normande, le Calvados déploie une diversité de résidences qui s’identifient par leur architecture au rythme des paysages traversés. “Sur le marché du Bessin, se trouvent essentiellement des maisons en pierre, de village, en bord de mer, des maisons de pêcheurs (Arromanches, Port-en-Bessin), explique Emmanuel Bernouis (La Maison de l’Immobilier) qui précise que “dans les terres règnent avant tout des gentilhommières ou des anciens corps de ferme, restaurés ou à restaurer”. De son côté, Irène Lalmand (Agence Valmer) détaille : “Entre Dozulé et Cambremer, c’est la carte postale avec la vue vallonnée, quelques pommiers et des vaches dans le paysage. Et ensuite, des maisons à colombages. Une propriété restaurée avec 2 000 m2 de terrain, plafond cathédrale et optimisation de l’espace, s’est vendue dernièrement 355 000 €.” Les restaurations de moins de dix ans sont généralement de qualité. Frédéric Ghez (Abaximmo) témoigne en ce sens et donne comme exemple “une ancienne grange entièrement restaurée de 240 m2 sur 4 000 m2 de terrain, dans la région de Falaise. Un bien rénové, modernisé par un artiste peintre. Des Lillois ont eu un véritable coup de coeur pour ce bien, qu’ils ont acquis 500 000 €.” Au coeur du pays d’Auge se situent la longère normande en colombage, la maison en pierres, mais aussi “une forte demande de terrains”, indique Laurence Daufresne (Pierre et Colombage) tandis que Guyleine Brust (Socogefim) évoque “une fermette typique normande au sud du Pays d’Auge, avec petit jardin, pour 150 000 €.” A l’opposé, les prix sont, bien sûr, plus conséquents au fur et à mesure que l’on se rapproche de la mer. Sur le littoral, Deauville compte près de 1 400 résidences secondaires au km2, ce qui la place au 5e rang national. Pour Marc Baurrières, “les maisons sur les hauteurs sont convoitées, mais les clients recherchent avant tout de la qualité.” Il cite “une très belle villa sur les hauteurs de Trouville avec vue mer, 250 m2 habitables et 1 000 m2 de terrain, ou encore une superbe maison de caractère située dans la campagne proche de Deauville, du côté de Pont-L’Evêque, entre 500 et 600 000 €.”

Les Parisiens en tête

En Basse-Normandie, plus de 9 000 comptes de propriétés sont détenus par des Britanniques, dont les trois quarts possèdent leur résidence principale au Royaume-Uni. Mais ces derniers ne sont plus les clients moteurs depuis 2006. “Ils ne sont plus là en raison du taux de change qui ne leur est pas favorable, et beaucoup d’entre eux attendent de vendre plus facilement leur propriété en Angleterre”, indique Eric Telfour. Les acheteurs de résidences secondaires sont en majorité des Parisiens. Une clientèle composée à 80 % de Franciliens, 10 % d’étrangers et 10 % de locaux, soulignent nos intervenants. La proximité avec Paris est l’un des atouts majeur du succès du Calvados. À deux heures de la capitale, les secteurs recherchés sont aussi variés que les envies : “Côté mer, les 20 à 25 km de côtes sont les plus convoités, car vous avez tout à portée de main et l’animation de la côte normande est réputée. Côté campagne, il y a l’authenticité, le terroir, les vaches, les pommiers, le cidre, le marché à l’ancienne, le camembert, le Pont l’Évêque… tout ceci est bel et bien réel, et suscite toujours l’engouement”, assure Irène Lalmand. La campagne rencontre de plus en plus d’adeptes, comme le confirme Guyleine Brust : “Avec le développement du tourisme vert, de nombreux acquéreurs recherchent la nature et il est plus facile de trouver une maison sans nuisance au sud du Pays d’Auge que dans le nord.” Eric Telfour constate, pour sa part, “l’arrivée d’une nouvelle clientèle qui souhaite avant tout le calme de la campagne pour se reposer, tout en disposant d’une jolie vue. Elle vient sur Livarot, Vimoutiers et à de bons rapports qualité-prix.” Reste que le marché de l’immobilier est actuellement à un tournant. “Nous sommes sur un nouveau marché qui se profile, avec l’arrivée d’un cycle baissier mais qui n’est pas négatif, car il permettra de répondre aux attentes d’acquéreurs qui n’avaient plus les moyens d’acheter, notamment sur le marché de la résidence secondaire”, indique Emmanuel Bernouis. Quant à Frédéric Ghez, il conclut en rappelant ces fondamentaux : “Il faut que le vendeur comme l’acquéreur choisissent des agences locales compétentes et reconnues pour l’estimation des prix. Car nous avons aussi un rôle de régulateur.” C’est avant tout ce travail artisanal de terrain qui est apprécié.

Propos recueillis par Olivier Marin.

Nos annonces

Afficher Player Player

Viager

14 - Calvados

Michelle Cadiou (06 70 09 36 53 - michellecadiou@outlook.fr) de l'agence Adm vous ...

ref : 1261654

SAS EXPERT VIAGER

Tél : 0660131891 - 0164357481

Appartement

14 - Dives-sur-Mer

A saisir ! Belle opportunité !Charmant studio dans le centre historique de Dives ...

ref : 1107562

AGENCE DU PORT

Tél : +33 (0)2 31 28 50 50

Appartement

14 - Deauville

DEAUVILLE FACE PORT VUE MER PANORAMIQUE IMPRENABLE DANS RÉSIDENCE DE STANDING 4 ème ...

ref : 1587944

AGENCE PIERRE FLORE

Tél : 0231878466

Appartement

14 - Deauville

DEAUVILLE CENTRE 100 MÈTRES DE L'HÔTEL NORMANDY Dans un bel Immeuble grand calme ...

ref : 131864

AGENCE PIERRE FLORE

Tél : 02 31 87 84 66

Maison

14 - Calvados

Trouville dans un parc privé arboré au grand calme à quelques mètres de ...

ref : 177226

AGENCE PIERRE FLORE

Tél : 02 31 87 84 66