Bourgogne

Doux pays de pâturage

Pouilly-Fuissé, Juliénas, Saint-Amour... La route de vins de Bourgogne croise sites classés au patrimoine de l'UNESCO, tables gourmandes et jolies fermes de Bresse et du Morvan.

Bourgogne

Hélène Verjux

BBI Immobilier

MA VISION DU MARCHÉ :

“Au carrefour de la route des vins de Bourgogne avec des propriétés de style, les vignobles de la côte et les pâturages du Chalonnais, la région offre une diversité d’atmosphères et de paysages à 1h20 de Paris par le TGV (gare du Creusot-Montceau). De nombreuses fermes ont été rénovées, d’autres ne demandent qu’à l’être. Notre travail, c’est de les trouver ! Les fermes en pierre se négocient dès 150 000 euros, avec de gros travaux à prévoir et sans terrain. On vient aussi chercher ici des biens d’exception, comme cet ancien couvent acheté par un notaire parisien. Cette accessibilité continue d’attirer les citadins. Pour leur faire connaître les opportunités de la région, nous entretenons notre réseau en participant à des salons nationaux ou internationaux. Après 23 ans d’expérience professionnelle en gestion du patrimoine immobilier, nous pouvons développer du conseil en financement pour les investisseurs”.

Daniel Chapelin

Immobilière du Château

MA VISION DU MARCHÉ:

“Installés depuis 6 ans sur Vandenesse, nous travaillons surtout sur le sud de la Nièvre et du Morvan. Les étrangers représentent environ 20 % de notre clientèle, notamment grâce à un commercial hollandais. Comme beaucoup de citadins, ils recherchent la petite fermette en pierres pour une vie plus proche de la nature. Des maisons à l’esthétique sans prétention, en calcaire jaune dans le sud ou en granit dans le centre du Morvan. Avec le ralentissement du marché, nous retrouvons notre rôle de conseil: la clientèle est toujours là pour une jolie maison restaurée, dans un budget de 250 000 à 300 000 euros pour 200 m2 habitables. En revanche, les biens surestimés s’orientent à la baisse. C’est le cas de résidences secondaires déjà rénovées plusieurs fois, dont les propriétaires ont la conviction d’avoir fait des miracles mais qui souvent nécessitent encore des travaux.”

Ambre Brulé

Immobilier de la Place

MA VISION DU MARCHÉ:

“Nous sommes situés dans la Bresse bourguignonne. Émaillé de prairies et de rivières houleuses, le bocage bressan a préservé un habitat rural, déterminant dans le paysage. La ferme typique possède murs de briques, sous-bassements de pierre et colombages. Les entrebois sont remplis de torchis, de terre et de chaux. Le plus souvent, habitation et hébergement sont réunis sous le même toit. La mission de notre agence familiale, créée il y a 4 ans, est notamment de dénicher parmi ces maisons celles qui n’ont subi aucune transformation, où même le gros oeuvre est à refaire. Ces perles rares, très recherchées par nos clients, se négocient entre 50 000 et 70 000 euros. Un prix revu à la baisse par des vendeurs revenus à la réalité. Habitables, de nombreuses fermes de la région se vendent en deçà de 150000 euros, un budget attractif pour une maison de campagne à 1h30 de Lyon et Genève”.

Propos recueillis par Valérie Rochaix.